Ce que les parents ont toujours voulu savoir sur la cantine

Mardi 23 Janvier, Sophie et moi-même, maman d'élèves et membre de l’APEL, prenons notre repas à la cantine.

 
De 12h05 à 13h20, 670 élèves défilent soit 9 élèves à la minute. 

Une équipe encadrante de St Paul est présente à l'entrée et en salle pour la discipline et la rotation. M. Catteau et M. Plattey viennent également surveiller à tour de rôle. Le rythme est très soutenu pour le personnel, l'ambiance est bonne et animée chez les élèves. Le flux d'arrivage est constant avec un peu d'attente mais très raisonnable.

Ce jour-là, le choix est varié avec 4 entrées froides (lentilles-taboulé-céleri-champignons), une entrée chaude (friand au fromage) prise d'assaut, 2 plats (dinde ou lieu accompagné de coquillettes) et 8 desserts (yaourt-fromage-verre de lait/banane-salade de fruits-compote/pudding-verrine surprise). Les élèves peuvent prendre un plat, deux périphériques (entrée-dessert-fromages) et du pain.

Il y a assez de places en salle pour tout le monde ; les élèves préfèrent les places sur les tables hautes. Les élèves restent en moyenne 25 minutes pour manger ce qui est suffisant. En fin de service, il y a moins de choix pour éviter le gaspillage, mais l’ordre de passage varie tout au long de la semaine. Les légumes sont un peu loin des féculents. Ce qui n’incite pas les élèves à en manger. En effet, ils font une deuxième file d'attente pour le rab, la sauce et les légumes et le réapprovisionnement n'est pas constant. Les entrées et les desserts sont fait sur place, au Collège. Les plats sont préparés rue Colbert, au Lycée. Vers la fin du service, les élèves peuvent venir se resservir en reste de dessert, fromage ou entrée. Mr Catteau est vigilant sur le gaspillage. A 13h30, l'heure est au rangement et au nettoyage, quelques élèves avec des chariots aident au rangement.

Le chef content de notre visite, nous a fait goûter sa purée «Aviko »(sujet de mécontentement des élèves).C'est une purée en flocons, qui a une bonne consistance. Le goût est satisfaisant. Ce n'est pas une purée maison ni une purée « Mousline ».

A 13h45, nous quittons les lieux avec le sentiment d'avoir vécu une course contre la montre et une expérience de collectivité très enrichissante.

Nous étions bien dans un restaurant scolaire !

Centre scolaire Saint Paul

Localisation

bouchons-2